[Première publication : 2021-01-01]

[Update #01 : 2021-01-03]

[Update #02 : 2021-01-08] : ajout des exemples

[Update #03 : 2021-01-21] : ajout du dernier exemple

[Update #04 : 2021-01-21] : Déplacement de Stars in this world sur un sujet dédié + idées pour prochain contexte

[Update #05 : 2021-01-29] : Ajout du contexte Alternative Souls

Quelques notes persos :

  • Je déteste les omégaverses (classement essentialiste considéré comme naturel/biologique avec des dominants et dominés)
  • Je déteste les univers où les femmes n’existent pas/ont disparues, je le ressens comme un besoin de "justifier" l’homosexualité/bisexualité des personnages
  • J’aime bien l’idée d’archétypes parfois utiles pour faire des personnages hauts en couleurs

Contexte chill-fantasy§

Nom à trouver.

Un univers tout chill, tout en douceur et verdure ~

Peut-être y inclure les aventuriers façons Etrian Odyssey?

Élements d’ambiance§

Quelques ressources sur l’ésthétique:

Alternative Souls§

Univers contemporain. Il existe des personnes dont la vraie nature est invisible aux être humains, les Astres. Leur nature correspond aux créatures mythiques de l’humanité. Les Astres voient leur vraies formes entre eux.

Pistes§

  • de nouvelles créatures apparaissent avec la montée du Numérique (CCP, races iconiques du JV, creepy pastas, légendes urbaines, cultures web alternatives)
  • il existe des havres où les Astres se regroupent
  • il existe des havres au sein de la réalité, les Astres y sont en mode neutre
  • il existe des havres au sein du plan astral
  • pour accéder à un havre astral, il faut passer par son point d’ancrage dans la réalité
  • le monde astral, en dehors des havres, n’est pas accessible aux Astres
  • des poches astrales existent, ce sont des espaces astraux limités et indépendants
  • les poches astrales sont accessibles aux Astres par divers ancrages dans la réalité
  • rester dans un espace astral trop longtemps peut altérer la conscience et la perception de soi d’une âme. Un Astre ayant séjourné trop longtemps dans un espace astral risque de se fondre dans celui-ci et de disparaître progressivement.
  • ce que croit les Astres : rester dans un espace astral entraîne la mort. La réalité : rester dans un espace astral trop longtemps finit par transférer la personne dans le plan astral. Un personnage joueur qui effectue ce voyage devient dés lors un personnage non-joueur.
  • les Astres ont un mode "neutre" qui ne leur consomme pas d’énergie, dans celui-ci, les humains les voient comme des personnes lambdas alors que les autres Astres peuvent percevoir leur corps astral en superposition
  • les Astres ont un mode "off" qu’ils peuvent prendre exclusivement au sein de la réalité. Ce mode leur permet d’apparaître seulement sous forme humaine aux autres Astres. Un Astre qui est en mode off, dégage quelque chose d’unique que les autres Astres perçoivent, il est donc tout de même identifiée en tant qu’Astre, on ne connaît juste pas son apparence astrale, ni son espèce. Ce mode off ne leur demande pas d’énergie mais y rester trop longtemps peut atrophier leur forme astrale et même leur empêcher de la retrouver. Avec le temps, ces Astres éteints perdent leurs capacités et leurs mémoires astrales, ils deviennent de simples humain·es.
  • les Astres ont un mode "actif", qui leur demande de l’énergie à maintenir. Ce mode ne peut s’activer qu’aux seins des espaces astraux (havres et poches). Un Astre en mode actif fond son corps physique au sein de son corps astral, faisant de son corps astral, le seul actif. Cela lui permet d’utiliser toutes ses capacités surnaturelles et tous les avantages de son corps astral. Utiliser le mode actif trop longtemps fatigue l’Astre, poussé au-delà de ses limites, l’Astre tombe dans un coma plus ou moins long selon la gravité de son état. Avant d’arriver à ce stade, la personne ressent des vertiges, une fatigue intense et une perte de puissance. Un Astre en danger ou avec une très grande volonté peut utiliser son mode actif au-delà de sa limite, résultant en sa mort et la dispersion de son corps en poussière d’étoiles.

Sources§